CONCOURS ADMINISTRATIFS, CONCOURS ADMINISTRATIFS DIRECTS ET DE RECRUTEMENT, CONCOURS DE RECRUTEMENT, DEBLOCAGE DES AVANCEMENTS

MFPRA/DGFP/DC/CONVOCATION-ADMIS AUX CONCOURS ADMINISTRATIFS 2014 -COMMUNIQUE N°54 DU 03.09.2015


urgent_convocationMFPRA

Le Directeur des Concours informe les personnes dont les noms figurent dans le communiqué ci-dessous candidats aux concours administratifs de la session 2014, qu’elles sont invités à se rendre maintenant à la Direction des Affaires Juridiques et du Contentieux du Ministère de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative pour affaire les concernant. T com_contentieux_page1_image1

GREFFES PENITENTIAIRES_page4_image12 POUR LIRE LE COMMUNIQUE

MIDD REÇUE PAR LE MINISTRE BACONGOGREFFES PENITENTIAIRES_page4_image12DÉBLOCAGE DES AVANCEMENTS

MIDD&MFPRA

UNE DÉLÉGATION DU MIDD REÇUE PAR LE MINISTRE BACONGO

Dans l’après-midi du jeudi 03 septembre 2015, le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative (MFPRA), M. Cissé Ibrahima Bacongo a accordé une audience au Mouvement des Instituteurs pour la Défense de leurs Droits (MIDD) conduit par son Secrétaire Général Mesmin Komoé.

Dans un courrier en date du 08 juin 2015, le MIDD exprimait sa reconnaissance au Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, Monsieur Cissé Ibrahima et, subsidiairement, au Gouvernement pour l’amélioration significative du traitement des fonctionnaires en général et plus particulièrement des enseignants qu’ils sont. En effet, le déblocage des avancements annoncé en grande pompe par le Président de la République Son Excellence Alassane Ouattara est une réalité tangible depuis fin mai 2015. Aussi, selon le Secrétaire Général du MIDD, M. Mesmin Komoé, il était du devoir des instituteurs d’exprimer de vive voix leurs remerciements à leur Ministre employeur et surtout au Chef de l’Etat. D’ailleurs, a-t-il ajouté, son mouvement entend témoigner au Président de la République toute sa gratitude pour promesse tenue, et cela à l’occasion d’une cérémonie.

Au cours de cette rencontre, le Secrétaire Général du MIDD a profité de l’occasion pour soulever un certain nombre de préoccupations que son mouvement souhaite voir élucider. Il s’agit notamment de la situation de certains de leurs camarades qui jusque-là n’ont pas encore été pris en compte dans le déblocage. On note aussi le cas des instituteurs adjoints pour lesquels le MIDD voudrait en lieu et place du concours professionnel, un examen interne. Il a été aussi question pour la délégation du MIDD de plaider le cas des instituteurs recalés au second tour du concours de professeurs bivalent (Anglais-EPS) afin que ceux-là soient requalifiés en Anglais – EDHC (Education aux Droits de l’Homme et de la Citoyenneté).

poissonEnfin M. Komoé a encouragé le Ministre Bacongo à continuer d’être leur avocat auprès du Gouvernement pour les questions relatives aux arriérés d’indemnité de logement et de bonification indiciaire, de même que pour les cotisations syndicales.

Pour toutes ces préoccupations le Ministre Cissé Bacongo a eu des réponses claires et précises. D’abord pour ce qui est des fonctionnaires encore en attente de l’effectivité du déblocage, Monsieur le Ministre a simplement indiqué que deux catégories de fonctionnaires sont en évidence. Il s’agit selon le Ministre de ceux qui ont bénéficié en 2008 du décret de reclassement et dont les actes affairant à l’effectivité de leur promotion n’ont pas été fournis. Pour la deuxième catégorie, il s’agit de fonctionnaires dont le déblocage a été différé suite à une discordance entre les indices de la Direction de la Solde (Ministère du Budget) et ceux de la Fonction Publique. Pour tous ces cas-là qui représentent une population estimée à près de 6459 fonctionnaires, il appartient, a indiqué M. le Ministre, aux concernés de produire les actes qui clarifie leur situation réelle. Chose qui d’ailleurs, a-t-il ajouté, est en train d’être fait. Au total sur 4625 dossiers enregistrés déjà 2178 ont été validés et sont pris en compte par la Solde pour le mois de septembre.

En ce qui concerne les autres préoccupations, le Ministre Bacongo a indiqué qu’il travaillait déjà avec ses collaborateurs à faire en sorte qu’elles trouvent solution. Notamment les arriérés des indemnités de logement et de bonification indiciaire ainsi que les cotisations syndicales.